Une seule plante pour une multitude de thés 

Thé noir, vert ou Thé blanc ? Quel thé-addict êtes vous ? 

2 français sur 3 consomment du thé et le volume acheté a triplé en 30 ans. Reconnu pour ses vertus antioxydantes, il est souvent associé à un mode de vie sain. Il possède des effets bénéfiques sur la prévention des maladies cardio-vasculaires et du cancer grâce à la présence de polyphénols. Son effet excitant est 4 à 5 fois moins puissant que le café, en revanche son effet persiste plus longtemps (6 à 8h contre 2 à 3h pour le café). Le thé majoritairement consommé est le thé noir à 80% et en sachets, contre 10% pour le thé vert et 10% pour les autres thés. Hormis les classiques, les thés les plus appréciés des français sont ceux évoquant le voyage comme le Darjeeling ou Ceylan.

Les types de thés sont différenciés par leurs couleurs qui sont fonction du traitement des feuilles récoltées :
Thé noir : feuilles de théier qui ont subi une oxydation complète
Thé vert : feuilles dont l’oxydation naturelle est rapidement stoppée après la cueillette. Il en résulte un thé non-oxydé réputé pour être riche en anti -oxydant.
Thé Oolong : feuilles à oxydation incomplète, à mi-chemin entre le thé vert qui n’est pas oxydé et le thé noir dont l’oxydation est complète.
Thé blanc : classé dans famille des thés non oxydés.
Thé fermenté : dit thé sombre ou dark tea, a subi une période de vieillissement de quelques mois à plusieurs années.
Thé jaune : thé qui a subi une phase de post fermentation "fermentation à l'étouffée".

La classification des feuilles : un gage de qualité

Les thés noirs peuvent être aussi classés selon leur grade désigné par des lettres qui renseigne le consommateur sur la finesse de la cueillette et la taille de la feuille de thé. C’est une des
classifications les plus fines pour les connaisseurs.

 

On trouve par ordre croissant de qualité :
Lapsang Souchong : très grandes feuilles, basses sur le théier (4-5e), larges et âgées, utilisées pour
préparer les thés fumés chinois
Orange = Royal (en référence à la famille royale hollandaise les Orange-Nassau.)
Pekoe = Jeunes feuilles du bourgeon terminal

 

Plus il y a de lettres, plus le thé est de qualité :
FP (Flowery Pekoe) : feuilles roulées en boule.
OP (Orange Pekoe) : jeunes feuilles (cueillette fine tardive) ;
FOP (Flowery Orange pekoe) : bourgeon et deux dernières feuilles (cueillette « impériale »). Les
bourgeons dorent avec la fermentation, et sont parfois appelés golden tips (« pointes d’or »).

 

La classification de cette dernière catégorie est plus fine en Inde du Nord, et rend compte de la
quantité relative en bourgeons, et de leur qualité :
GFOP (Golden Flowery Orange Pekoe) : thé riche en bourgeons dorés ;
TGFOP (Tippy Golden Flowery Orange Pekoe) : contient uniquement des bourgeons ;
TGFOP 1 (Tippy Golden Flowery Orange Pekoe One) : thé TGFOP de grande qualité ;
FTGFOP (Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe) : thé TGFOP de très grande qualité ;
FTGFOP1 (Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe One) : idem, en mieux ;
SFTGFOP (Special Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe) : thé FTGFOP de qualité
exceptionnelle ;
SFTGFOP 1 (Special Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe One) : idem, en mieux.

FEUILLES BRISEES (B) : 
Les feuilles ne sont plus entières et beaucoup plus petites que dans un Orange Pekoe. La boisson est plus corsée et plus foncée, et l’infusion plus courte. On trouve par ordre croissant de qualité les grades équivalents à ceux des thés à feuilles entières, avec la lettre « B » pour broken (brisée) :
BP Souchong : cueillette grossière de faible qualité ;
BP (Broken Pekoe) : feuilles plus basses (2-3e) ne contenant pas de bourgeons ;
BOP (Broken Orange Pekoe) ;
FBOP (Flowery BOP) ;
GBOP (Golden BOP) ;
GFBOP (Golden Flowery BOP) ;
TGBOP (Tippy Golden BOP) ;

 

 

FEUILLES BROYEES : 
On trouve dans la région du Fujian, en Chine, des thés dont les feuilles sont broyées avant la fin de l’oxydation.
Il existe principalement deux sortes de thés à feuilles broyées :
F (fannings) : petits morceaux de feuilles utilisés dans les sachets de thé ;

D (dust, « poussière ») : les feuilles sont pratiquement réduites en poudre mais ne sont pas utilisées
dans les sachets de thé.
Ce type d’utilisation ne constitue pas un grade de thé.

Autres thé :

Les autres couleurs de thés, rarement vendus sous forme de blends (mélange de différentes variétés de thé) ne possèdent pas de système international de grade comparable à celui du thé noir. La qualité de ces thés dépend alors essentiellement du jardin de thé dont ils proviennent.
Matcha, Rooibos, Ceylan, Darjeeling ? Comment s'y retrouver ?

 

Avec les époques et les lieux de productions, différentes dénominations sont apparues, certaines
sont aujourd'hui très connues mais savez-vous vraiment à quoi elles correspondent ?
Earl Grey : mélange de thé noir aromatisé à la bergamote.
Lapsang Souchong : thé noir fumé
Darjeeling : l’un des plus réputés des thés noirs, provient de la région de Darjeeling, dans le Bengale
occidental, en Inde
Ceylan : Thé des Plateaux du Sri Lanka
Goût Russe : mélange aromatisé à la bergamote et aux agrumes
Matcha : Thé vert réduit en poudre utilisé à l’origine essentiellement pour la cérémonie du chanoyu
au Japon.
Le Rooibos n'est pas du Thé de Camellia sinensis pourtant il était parfois appelé « thé rouge ». Il est
en fait une infusion obtenue à partir des feuilles de l’Aspalathus linearis, que l’on trouve uniquement
en Afrique du sud,